Louise

"I have no special talent. I am only passionately curious" - Albert Einstein

Category: French A Lit (page 1 of 2)

Les lettres Chinoises

Les lettres Chinoises :

Le livre :

Le livre a été publié en 1993.

Personnages :

Sassa : Elle n’a jamais souhaité rejoindre Yuan en Amérique du Nord, elle a toujours était trop attache a sa ville et sa culture. Elle semble être hésitante pendant tout le livre par rapport a son depart et a son amour pour Yuan qu’elle considere a la fin comme impossible a cause des differences qu’ils ont maintenant. Elle représente la culture chinoise ainsi que la peur du changement et de quitter ce qu’elle connait. Elle est en fait malade et ne souhaite pas partir au Canada.

Yuan : 2 Point de vue. Si il est l’amant de Da Li, son amour pour Sassa est questionne. Si il n’est pas l’amant de Da Li, alors il est vraiment amoureux de Sassa mais son amour n’est pas aussi fort que son désir de vouloir quitter son pays. Il essaie de convaincre Sassa de venir avec lui au Canada.

Da Li : Meilleure amie de Sassa, cherche le bonheur a l’étranger. Mystérieuse. Désir d’être aime qui la pousse à tomber amoureuse de Yuan ou d’un homme déjà prit.

L’auteure :

Ying Cheng est une autrice chinoise et canadienne. Elle a étudié le français à l’université en Chine.

Problème global :

Les différences culturelles et leurs implications.

La difficulté

Les difficultés impliquées par la différence culturelle.

L’histoire :

Yuan décide de quitter Shanghai pour aller étudier et travailler à Montréal. Le livre est une collection de lettres entre Yuan, Sassa et Da Li. A travers ces lettres nous voyons les personnages changer et l’amour de Yuan et Sassa petit a petit disparaitre avec le temps et la distance.

Thèmes et idées :

L’exil~

L’étranger : Étranger une personne et l’étranger le

L’amour : L’histoire d’amour ici impossible entre Yuan et Sassa, ainsi que Da Li et son amant.

L’adultère : La relation de Da Li et de son amant est tabou.

L’amitié : Entre Da Li et Sassa, cependant, il y a quand même un doute de la part de Sassa par rapport aux intentions de Da Li envers Yuan.

Le mal être : Sassa se sent mal car son fiancée est partis.

Les différences entre les cultures/sociétés chine/Amérique du Nord : La différence culturel entre tous les personnages évolue tout au long du roman.

Déracinement : Yuan décide de partir de son pays car il veut changer.

Les choix de l’auteur :

Un roman épistolaire.

Pas de point de vue extérieur, toujours un mystère par rapport à la relation de Da Li et ce que le lecteur peut penser être Yuan.

Extrait :

Page :

Baby IO 1 Rhinoceros Reflection:

I focused on Rhinoceros. My global issue was about conformity. I analyzed the past tenses, the repetitions, onomatopoeia, words groups. The pace went well, my vocabulary too. I could have analyzed more and make more connections to the author. My goals are to continue on this same path. But to analyze more for the next one as well as the organisation, a better organization will be better.

 

 

Teacher’s Reflection:

It is a very good oral where Louise did very well compared to our prepared oral session before this mini oral. She overcame her stress and her voice is much more paused and fluid. She develops the analysis of the extract to the whole book with a few references. To improve further, Louise may insist on more evident reference to the authorial choices of Ionesco and answer to the question why or how.. She could also make it more obvious the logical progression by using different connecting words to enhance her analysis in a more convincing manner in order to reach the band 9-10 as it is required.

A 9

B 8

C 8

D 9

Paper 2, Premier

Paper 2 :

 

Comment les personnages sont aliénés par la société ? Deux œuvres.

 

L’aliénation de personnage est un thème souvent abordé dans la littérature du monde entier. L’aliénation d’une personne est le fait de devenir quelqu’un d’autre, de perdre la maitrise de soi ou encore devenir fou. Ici, je comparerais l’aliénation de personnages dans la pièce de Molière Le Tartuffe ainsi que dans la pièce Rhinocéros de Ionesco. Ces deux pièces bien différentes, par leurs époques ainsi que leurs styles d’écriture, ont bien des points communs. Dans ces deux pièces nous trouvons des personnages aliénés par la société mais de différentes manières. Comment les personnages sont aliénés par la société ? Premièrement je verrais l’aliénation d’Orion dans la pièce du Tartuffe. Deuxièmement j’analyserais l’aliénation de tous les personnages dans la pièce Rhinocéros. Et finalement, je comparerais ces deux œuvres.

Dans la pièce du Tartuffe, Orion est le père de famille. Il appartient à la classe sociale de la Bourgeoisie et est un honorable homme. Il fait néanmoins la rencontre de Tartuffe, un faux-dévot, qui vas le manipuler et le tourner contre sa propre famille. Toutes ses relations vont être compromise à cause de son obsession avec Tartuffe et la religion. La relation que Orgon a avec sa femme est mis à mal jusqu’à la fameuse scène où il est sous la table et entend les vraies intentions de Tartuffe. Orgon a été aliène par Tartuffe et la société qu’il représente.

Cette aliénation est visible car Orgon devient une autre personne, il est entièrement dévoué a Tartuffe, qu’il croit être religieux. Il change, alors qu’avant il était un bon mari et un bon père, il contrôle désormais sa fille et ne crois pas sa femme. La société de l’époque lui dicte ce qu’il doit faire, suivre ce que Tartuffe dit car il appartient à l’Église. Au 16ème siècle, être non croyant était mal vu et l’Église dictait tous les faits et geste de la population. Orgon devient influençable, soumis, crédule, aveugle et sourd face à tout autre chose que la religion.

La pièce Rhinocéros écrite par Ionesco dans les années 1950, est une critique du Nazisme. L’auteur utilise la transformation en Rhinocéros des personnages de l’histoire comme métaphore. Ionesco critique le conformisme et l’aliénation de la population, avec l’absurde. Dans la pièce, tous les personnages, sauf le protagoniste Bérenger, se transforme en Rhinocéros. Les transformations sont d’abord en minorité, et elles n’inquiètent personnes. Mais petit à petit, toute la ville se transforme.

Dans cette œuvre, l’aliénation est tout autant physique que mental, les personnages changent de mentalités et de formes. Les deux personnages dont nous suivons le plus la transformation sont Jean et Daisy. Jean est un très bon ami de Bérenger, Daisy est la femme qu’il aime. Daisy veut devenir un Rhinocéros car elle veut faire comme les autres, elle cède au conformisme.

Les deux œuvres présente des formes d’aliénation différentes. Dans Le Tartuffe, seulement Orgon et sa mère, Madame Pernelle sont aliéné, ils sont la minorité. Alors que dans la pièce Rhinocéros, la majorité est aliéné, au point de ne laisser qu’un seul homme « normal ». L’aliénation des personnages par la société est dans ses deux œuvres très différentes. Mais les auteurs ont un but plutôt similaire, dénoncer les travers dans leurs sociétés. Molière dénonce le pouvoir de l’Église sur la société, comment l’Église est puissante et utilise son pouvoir Ionesco dénonce l’absurdité du Nazisme.

Pour conclure, nous pouvons voir le point commun entre tout ses personnages, ils sont devenus des autres sans vraiment être conscient. Mais ces personnages n’ont pas de but néfaste, ils sont justes à la recherche d’un bonheur, surement a la recherche d’un but.

 

 

Baby IO Numero 1, Rhinoceros

Baby IO :

Extrait :

Rhinocéros

Bérenger :

Je ne suis pas beau, je ne suis pas beau. (Il décroche les tableaux, les jette par terre avec fureur, il va vers la glace.) Ce sont eux qui sont beaux. J’ai eu tort ! Oh ! comme je voudrais être comme eux. Je n’ai pas de corne, hélas ! Que c’est laid, un front plat. Il m’en faudrait une ou deux, pour rehausser mes traits tombants. Ça viendra peut-être, et je n’aurai plus honte, je pourrai aller tous les retrouver. Mais ça ne pousse pas ! (Il regarde les paumes de ses mains.) Mes mains sont moites. Deviendront-elles rugueuses ? (Il enlève son veston, défait sa chemise, contemple sa poitrine dans la glace.) J’ai la peau flasque. Ah, ce corps trop blanc, et poilu ! Comme je voudrais avoir une peau dure et cette magnifique couleur d’un vert sombre, une nudité décente, sans poils, comme la leur ! (Il écoute les barrissements.) Leurs chants ont du charme, un peu âpre, mais un charme certain ! Si je pouvais faire comme eux. (Il essaye de les imiter.) Ahh, ahh, brr ! Non, ça n’est pas ça ! Essayons encore, plus fort ! Ahh, ahh, brr ! non, non, ce n’est pas ça, que c’est faible, comme cela manque de vigueur ! Je n’arrive pas à barrir. Je hurle seulement Ahh, ahh, brr! Les hurlements ne sont pas des barrissements ! Comme j’ai mauvaise conscience, j’aurais dû les suivre à temps. Trop tard maintenant ! Hélas, je suis un monstre, je suis un monstre. Hélas, jamais je ne deviendrai rhinocéros, jamais, jamais ! Je ne peux plus changer. Je voudrais bien, je voudrais tellement, mais je ne peux pas. Je ne peux plus me voir. J’ai trop honte ! (Il tourne le dos à la glace.) Comme je suis laid ! Malheur à celui qui veut conserver son originalité ! (Il a un brusque sursaut.) Eh bien tant pis ! Je me défendrai contre tout le monde ! Ma carabine, ma carabine ! (Il se retourne face au mur du fond où sont fixées les têtes des rhinocéros, tout en criant:) Contre tout le monde, je me défendrai ! Je suis le dernier homme, je le resterai jusqu’au bout ! Je ne capitule pas !

Global Issue :

Comment Ionesco développe et montre la question globale du conformisme dans la pièce Rhinocéros 

~ 7 minutes 30 secondes

Option 1

Introduction (45 secondes) :

Cet extrait est le monologue final de la pièce « Rhinocéros ». Juste avant ,Bérenger voit ses collègues et la femme qu’il aime petit à petit choisir de se transformer en rhinocéros. C’est un monologue final et original ou le protagoniste est seul sur scène et clos la pièce. Ce monologue est le questionnement existentiel de Bérenger. Comment Ionesco développe et montre la question globale du conformisme dans la pièce Rhinocéros ? Tout d’abord, j’analyserais l’extrait choisis et les choix de l’auteur lies l’identité de Bérenger et ensuite le lien entre le conformisme et l’œuvre entière. Le conformisme est la tendance à se conformer aux usages, à accepter les manières de penser ou d’agir du plus grand nombre, les normes sociales.

Analyse de l’extrait (3 minutes) :

Dans cet extrait, nous avons une accumulation du pronom personnel « Je ». Cette accumulation nous montre bien la fonction du monologue qui est de comprendre le personnage et ses pensées profondes. Ce monologue final apporte la fin tragique de cette pièce absurde.

Hésitation

Les répétitions pour se convaincre de la juste valeur. Réflexion à l’oral !

L’hésitation est au climax quand il dit « Hélas, jamais je ne deviendrais rhinocéros, jamais, jamais ! »

Onomatopée=> pour imiter le rhinocéros aide avec les didascalies.

Didascalie=> Violence, il hésite aussi. Il se compare, il attend un changement, une métamorphose.

Champ lexical de la beauté=> Relevé les moments où il parle de son apparence, beauté extérieure

Les temps=> Le présent est souvent un présent de vérité général, « je ne suis pas beau ». Passe compose, un regret « J’ai eu tort » « J’aurais dû ». Le futur note un espoir de Bérenger pour des jours meilleurs.

Alternance des temps pour montrer le processus de questionnement.

« Je ne capitule pas » Vocabulaire de la guerre « carabine, capitule, défendrais », le monologue est une guerre contre la rhino cérite. Le présent a valeur de vérité général.

Après l’étude du doute de Bérenger sur sa transformation, nous allons voir l’impact du combat de Bérenger pendant toute l’œuvre

Analyse de l’œuvre entière (3 minutes) :

Dès le début de la pièce nous avons un protagoniste qui se sent diffèrent des autres, comme un étranger dans sa propre communauté. Il n’ait pas attiré par le conformisme social, il se sent mal quand il doit faire comme les autres. La première scène de la pièce nous l’indique bien, lorsqu’il discute avec Jean.

Ses amis ont choisi de devenir rhinocéros, ils ont choisi l’identité commune, ils sont devenus comme tout le monde. Il est simple de faire comme les autres. Suivre sans réfléchir les autres.

Bérenger a du mal à se faire des amis.

La rhino cérite qui touche tout le monde, le conformisme de tout le monde a cette maladie. Symbole de la rhino cérite. Tous les collègues de Bérenger sont attirés par la rhino cérite.

Le totalitarisme avec l’expansion du Nazisme, comment le Nazisme c’est rependu comme une maladie. Ionesco a écrit la pièce en 1959, il s’est base sur le nazisme.

Idéologie sélective de race, qui est privilégié.

L’absurdité : Transformation en rhinocéros mais personne ne sait pourquoi ? Transformation radicale en un animal énorme dans le sud de la France.

L’hésitation et le doute dans l’œuvre entière.

Conclusion (45 secondes)

Le combat/ l’engagement de Bérenger a marqué sa différence.

Résolution du problème=> Il a la réponse à sa question et il s’engage dans son combat en tant que dernier homme.

En fait depuis le début il est différent.

Ouverture=> Battre pour notre identité, valeur, faire

Dilemme, choix cornélien.

? engagement juste et légitime

L’être humain a tendance à vivre en communauté. Mais son combat est-il réaliste ou illusoire?

  • Le monologue final, protagoniste seul. Comment Ionesco développe et montre la question globale du conformisme dans la pièce Rhinocéros ? Tout d’abord, j’analyserais l’extrait choisis et les choix de l’auteur lies l’identité de Bérenger et ensuite le lien entre le conformisme et l’œuvre entière. la tendance à se conformer aux usages, à accepter les manières de penser ou d’agir du plus grand nombre
  • « Je », Onomatopée pour essayer d’être un rhino, Répétition il n’est pas sure. « Hélas, jamais je ne deviendrais rhinocéros, jamais, jamais ! ». Didascalie, Violence, il hésite. Il se compare, il attend une métamorphose. Les temps, Présent de vérité général, « je ne suis pas beau ».
  • Passé composé, un regret « J’ai eu tort ». Le futur note un espoir de Bérenger pour des jours meilleurs. Alternance des temps processus de questionnement. Le champ lexical de la beauté et de la guerre « Je ne capitule pas ». Après l’étude du doute de Bérenger sur sa transformation, nous allons voir l’impact du combat de Bérenger pendant toute l’œuvre
  • Dans l’œuvre général. Bérenger est différent depuis le début, ses amis. Symbole de la rhino cérite, l’expansion du nazisme, pièce écrite en 1959. Choix du rhinocéros. La pièce absurde pour dénoncer le conformisme.
  • Le doute est aussi présent pendant toute l’œuvre. Bérenger est le seul à s’inquiéter, il est angoissé par les rhinocéros.
  • Bérenger combat le conformisme tout comme Ionesco. Bérenger combat sa différence et trouve enfin la réponse à son problème. Combien de temps peut-on résister avant de céder au conformisme ? C’est un choix cornélien.

La maison de Bernada Alba

La Maison de Bernarda Alba :

Grande question générale : Ou est le féminisme dans cette œuvre ?

Les femmes ont droit d’aimer et d’avoir des rêvés.

Pour le 15 :

Gynécée, le climax, la tragédie grecque et les thèmes de la pièce de théâtre.

Federico Garcia Lorca 1898-1936 : auteur du 20eme siècle, il écrit des pièces, ainsi que des poèmes et de la musique. Il est espagnol et est exécuté en 1936. Homosexuel, élevé que par des femmes, entouré que de femmes.

Il y a des théories à propos de cette pièce, certain pense que la pièce est en fait que des hommes qui ne peuvent pas aimer d’autres hommes.

Définition de : Gynécée, et relies cela a notre pièce de théâtre.

Nom Masculin

Gynécée => L’ensemble des organes reproducteurs féminin de la fleur. OU

Une pièce dans la maison réservée uniquement aux femmes, les femmes s’y rejoignent peut importe leurs classes sociales.

Est-ce que cette pièce peut se relier à une tragédie grecque ?

Oui un peu, disons que les codes sont très similaires, le lieu, les personnages, le principe de drame/tragédie, l’action et purger les passions ici L’AMOUR.

Quelles sont les ingrédients de la tragédie grecque ?

Dramatique, langage soutenu, des principes mis à mal.

Le principe des trois unités (défini par le principe de vraisemblance) :

Le lieu : une seule pièce pour une seule scène.

Le temps : temps limité, le temps de la représentation est équivalent au temps de la pièce.

L’action : la tragédie commence là où l’action se modifie.

Le principe de la catharsis : la tragédie doit purger les passions et inspirer terreur et pitié aux spectateurs.

Hypocrisie : des sœurs, de Pepe, Bernarda, des domestiques. De tout le monde…

Relation entre : La Poncia et Adela=>

Est-ce que le personnage de Bernarda n’est est pas la raison de tous ses problèmes ? La pression sociale, elle est trop stricte.

Une pièce de théâtre avec des connotations semi-autobiographique.

Les scènes importantes : La dernière scène, le suicide de Adela.

Acte I : Incipit, les servantes parlent mal de leurs patronne sans elle, rentre dans le feu de l’action. In medias res. Présentation des personnages principaux, et de l’intrigue.

Acte II : Préparation du Trousseau d’Angustias, la dot d’Angustias est très intéressante, tradition espagnole. Préparation des noces. Les jalousies et envies des sœurs, deviennent évidentes, implosion. Les caractères se dévoilent. Climat de terreur, espionnage, rivalité.

Acte III : ‘Climax’.

Didascalie : Chaque acte commence avec « Pièce blanche dans la maison de Bernada. » Implanté le cadre, le décor très minimaliste. Phrase très courte et nominal. Pas de chaleur, pas une maison accueillante, autorité et control de Bernarda.

Les thèmes principaux/intrigue : La liberté, l’amour, la tyrannie.

Contexte historique : Guerre civile espagnol qui commence en juillet 1936, la pièce est achevée en juin 1936.

Les personnages :

Que des femmes sur scène, des hommes mentionnes évidemment mais aucun sur scène. Pepe romano au cœur de l’intrigue pourtant jamais vu sur la scène.

Bernarda : La mère de famille. Blanc et aube. Elle devient l’homme de la maison après la mort de son mari. Plus le pater familias, mater familias. Cache la vérité sur la virginité de sa fille pour l’honneur. Elle veut absolument garder la réputation de sa famille, honneur plus important que l’amour de ses filles.

Angustias : La plus vielle des filles et la moins jolie. Angoisse de ne pas se marier, de finir vieille fille. Sa dot est la seule raison de son mariage.

Magdalena : Madeleine, prénom religieux, elle lavait les pieds de jésus. Sa relation avec son père très fusionnel, la plus proche du père.

Amelia

Martirio : le martyre, jalouse de ses sœurs, frustré. Dit à Adela que Pepe le romano est mort mais il ne l’est pas.

Adela : La plus jeune des filles ainsi que la plus belle, elle est enceinte.

La Poncia

Maria Josépha : Un nom masculin, avec un suffixé féminin. Équilibré, bon sens, moins traditionnel. Marie et Joseph, religieux.

Adela se suicide d’amour, car on l’empêche d’avoir Pepe Romano.

Mon avis sur la pièce : J’ai bien aimé, assez bizarre

 

My first paper 1

Louise Paper 1 Paper 1 rubric

 

 

Reflection one

Depuis ce début d’année j’ai lu 2 pièces de théâtre, Le Tartuffe de Molière et Rhinocéros d’Eugène Ionesco. Avec ma tutrice, j’ai analysé les deux livres en entier ainsi que certaine scène des deux livres. J’ai aussi fait un plan ainsi qu’une analyse d’un ancien Papier 1. Je suis assez contente de moi d’avoir entièrement finis mes deux premiers livres. Mes forces sont l’oral et mon passé où j’ai analysé beaucoup d’autre texte. J’ai des facilites à m’exprimer à l’oral donc l’oral n’est pas vraiment ce que je pense être un problème ou une grande crainte. Ma plus grande faiblesse est l’orthographe et ainsi qu’un peu la grammaire. J’ai beaucoup de mal à écrire sans fautes d’orthographe. Mes plans sont de continué à lire avec efficacité et d’analyser encore un extrait de Tartuffe. Je vais aussi essayer de faire des progrès sur ma faiblesse.

Rhinoceros- Analyse

Eugène Ionesco appartient au mouvement littéraire du théâtre de l’absurde. Il est un dramaturge du 20ème siècle.

Le titre de la pièce est par rapport à la maladie et aux personnes qui se transforme en rhinocéros. Si nous lisons que la pièce, au début nous ne savons pas qu’il y a une maladie mais juste des rhinocéros.

Incipit, ou scène d’exposition : est plutôt spécial, pas traditionnel. Beaucoup de gens, pas trop d’introduction. Assez calme

S’attacher aux personnages, comprendre les perso, une scène passive. Un rhinocéros en Province/France alors qu’il devrait être en Afrique, Interromps the calme de la scène. Conversation sens suite, ni queue ni tête, le logicien. Des conversations sur des banalités, parler de la pluie et du beau temps. Emplois du pronom personnel « vous », les personnages ne se connaissent pas bien. Distanciation. Pas un langage soutenu, expression familière. Très centre sur Bérenger ses sentiments et ressentis, NQNT. Rien d’important dans la scène. Conversation plate.

Thèmes principaux : Les rhinocéros, le travail, l’avis personnel, La monotonie de la routine (Bérenger parle de la routine), la conformité, autocentré égoïsme, individualisme, la solitude dans une grande communauté mais chacun est solitaire, le mal être de Bérenger l’alcoolisme il se noie dans l’alcool.

La métaphore absurde de rhinocéros

L’intrigue : Début pas d’intrigue, enfin juste des petits problèmes. Rhinocéros asiatique ou Afrique

Disputer entre Jean et Bérenger.

Didascalie : Beaucoup de didascalie, carte d’identité, adjectifs qualificatifs. Caractérise les personnages, Trop de détail, lourd, pesant, beaucoup de blablas. Informations inutile insignifiantes.

Sous-Entendu : Ionesco a écrit la pièce en 1959, il s’est base sur le nazisme, le fascisme, le communisme en URSS, et Roumanie des dictatures et régime totalitaire et Nationalisme. Le rhinocéros peut être la masse, la foule qui suit le leader, ici on ne sait pas. Les dangers du conformisme. Énormité de la chose. Contagieux, invasion, conformiste

Scènes importantes : Bérenger chez Jean ; scène juste après l’apparition du deuxième rhinocéros, tout le monde se posent des questions, mais pas les bonnes ! Le monologue de Bérenger.

Absurdité : Les chats=> beaucoup d’animaux qui ont quatre pattes, racisme de monsieur Botard, absurdité. Conversation entre chat et pachyderme NQNT. Les rhinocéros sont absurdes.

La rhino cérite : Quand Bérenger visite Jean, la peau, la respiration, une bosse. Rapprocher à la folie, ne s’explique pas, ne cherche pas a comprendre. Un parallèle au Totalitarisme, manque d’esprit critique, personne ne demande pourquoi ? Suivre la masse, la troupe.

Pourquoi quand les personnages se transforme ils deviennent verts ? Les uniformes des nazis. Pourquoi tout le monde veut devenir rhinocéros ? Ils ne veulent pas être seul. Ne cherche pas à comprendre.

Bérenger : Diffèrent des autres dès la première, Triste, mais vrai a soit même, mal être, passif, mou, alcoolique (se laissez allez), ne veut pas se confronter à la réalité, début semble FAIBLE par rapport à Jean. Un personnage Existentialiste. Solitaire mais pas par choix, mal être, mal dans sa peau, manque de confiance,

Jean : pédant, arrogant, monsieur je sais tout, moralisateur, plus positif, sûr de lui

Daisy : Aussi la seule femme de la pièce, commence à l’acte II, jeune et blonde. Femme un peu crédule, naïve, apparait de manière insignifiante. Victime de son statut de femme, débarque de nulle part, se mêle à la conversation de tout le monde, son mot à dire même pour rien.

Bérenger est attiré par elle, mentionne dans l’acte premier.

Remarque la page pour : Bérenger aime bien Daisy ; première mention de la rhino cérite ; première transformation.

Analyse du Monologue de Bérenger :

La fonction du monologue : Suivre la réflexion intérieure du personnage, les sentiments les plus profonds du personnage. Cela apporte le côté tragique de la situation. Bérenger se trouve face a un dilemme, devenir rhinocéros ou rester humain ; un déchirement intérieur. La révolte de Bérenger, il fait la résistance contre la rhino-cérite, mais combien de temps pourrait-il résister? Le monologue commence à la fin de l’histoire d’amour, avant a deux, après seul, solitaire. Il culpabilise. C’est touchant quand il dit que l’homme n’est pas si moche que ça… Mais après il dit mais qu’est-ce que c’est laid un homme. Beaucoup de répétitions, il essaye de se convaincre ! Après il doute de lui-même, le français. Beaucoup de questions car il est perdu, question et réponse en même temps car il est perdu. Un dialogue imaginaire

Didascalie : Information sur le jeu, elles insistent sur le jeu.

La fin du monologue, comme un cri de guerre qu’il se lance à lui-même pour se donner du courage. Il est en guerre contre cette fatalité. Omniprésence du pronom « Je ». Origine de l’homme et l’originalité, mais après temps pis. Bérenger se met en avant, il devient engagé dans cette lutte. Sa manière d’exister en tant qu’Homme. Il n’a pas le choix. Suivre les autres et mourir ou résister mais seul contre tout et tous. Il devient le Héro.

Humanisme : Croire en la bonté humaine, faire des bons choix, pas besoin de religion, autonomie de l’Homme. La liberté de pense, de choisir, assumer les conséquences. Esprit critique.

Global Issue : Totalitarisme, ne laisse pas à un homme être diffèrent. Liberté de la condition humaine.

Objectifs du développement durable : Justice et Paix ; Accès a la sante ;

FRENCH A- Global Issues, grand thèmes des livres et extrait important

Livres: 

Les lettres chinoises: Immigration, droits des femmes,

1984: La liberte, etre surveille, la camera (troisième oeil), ne pas permettre aux gens de penser par eux même. La délation/dénonciation dans la peur. La conformite social. Paix et Justice. entre oligarchie, dictature et totalitarisme.

Rhinoceros: Les moutons de Panurge, contagieux, les tendances pas besoin de réfléchir quand on suit, c’est rassurant. Paix et Justice (apres la seconde guerre mondiale).

La déclaration des droits de la femme et de la citoyenne: Le droit des Femmes dans la société.

Tartuffe: Education pour tous surtout des femmes, les femmes non-libre. Moliere feministe. La scène avec Marianne et Elmire quand les deux femmes parlent du mariage forcé entre Tartuffe et Marianne.

L’amant: Amour interdit/complique, interculturel, choc des cultures, européenne et asiatique. Tabou. La bienseance. Le regard des autres. La conformite social.

Les fleurs du Mal: Mal être dans la société de l’époque, classe social de l’artiste. Quête d’identité dans la création. Idee de l’existence grace a la creation. connaissance de soi même.

La maison de Alba: Le droit des femmes, matriarcat. Autorite de la mere. Pouvoir Masculin. Identite, liberte, soumission a la mere différent de l’autorité du père chez molière. La conformite social VS liberte individuelle.

La metamorphose: Identite, conformite social, crise identitaire. L’argent. La famille. Les relations familial.

French A- Le Tartuffe

Le Tartuffe:

Molière est un dramaturge français du 17ème siècle qui a écrit de nombreuse pièce pour le Roi Soleil. Tartuffe, ou L’imposteur, est l’une d’entre elle, cette pièce écrite en vers met en scène Orgon et sa famille ainsi que Tartuffe. Le Tartuffe a fait polémique dès sa première représentation et a dû être ré écrite par Molière pour qu’elle soit joue encore en changeant certaine scène. Mais après cette réécriture, est ce que Molière ne nous fait que rire ou nous fait-il quand même encore réfléchir ? En premier temps, je vais développer sur comment Molière nous fait rire et deuxièmement pourquoi et comment faire rire n’est pas le seul but.

 

Tartuffe est une pièce appelé comique, Molière utilise différentes astuces pour nous faire rire. Il y a différents comique utilise dans cette pièce, le premier que l’on peut relever est le comique de jeu. Dans une scène, Orgon est sous la table pendant que Tartuffe fait des avances à Elmire. Dans cette scène, il y a un comique de jeu, Elmire fait tout son possible pour que Orgon sorte de sous la table pourtant il ne le fait pas. Il écoute patiemment ce que Tartuffe dit à Elmire et comprends les gestes pervers qu’il fait. Cette scène est amusante parce que nous, en tant que spectateurs, nous savons que Orgon est sous la table alors que Tartuffe non. La fin de cette scène est tout aussi amusante car quand Orgon sort enfin de sous la table, il n’est pas choqué des avances de Tartuffe pour sa femme, mais il est choqué que parce que Tartuffe l’as trahit. Un autre comique est utilisé, le comique de mot. Lors d’un dialogue entre Valère et Marianne, les deux amoureux font preuve d’un comique de mot. Ils pensent que l’autre ne l’aime plus alors que si, ils se coupent la parole, finissent les phrases de l’autre et utilise des mots qui nous font rire. Malgré un ensemble amusant et des scènes paraissant légère, Molière veut nous faire passer des messages.

 

En second plan, même si cela peut nous paraitre évident, l’auteur est un grand activiste. Il nous fait réfléchir sur le pouvoir immense de l’Église a l’époque, Orgon n’arrive pas a accepté que Tartuffe est un imposteur à cause de sa foi. Tartuffe est un faux dévot hypocrite qui profite de la fortune d’Orgon et l’arnaque. Une des scènes qui nous montre le vrai visage de Tartuffe est la scène mythiques ou tartuffe dit à Dorine « Couvrez ce sein que je ne saurais voit » tout en regardant sa poitrine. Ici le faux dévot fait preuve d’hypocrisie et ne respecte pas les principes de la religion qu’il est sensé représenté. Molière dénonce le mensonge car à la fin de la pièce, Tartuffe est arrête et mis en prison pour escroquerie. Cette pièce a fait un grand scandale dès sa première représentation a cause de la réputation des religieux dans celle-ci.

 

La pièce du Tartuffe est une des pièces françaises les plus connues, pourtant elle nous fait beaucoup réfléchir sur des problèmes de l’époque l’écriture ainsi que des réflexions intemporelles. Le terme Tartuffe est même maintenant utilise pour qualifier un imposteur hypocrite. Le théâtre est une façon assez simple et efficace pour nous faire réfléchir tout en s’amusant.

Older posts

© 2022 Louise

Theme by Anders NorenUp ↑

Skip to toolbar